Consultant individuel pour l’utilisation et mise en marche des m-PIMA dans le cadre de l’atteinte des objectifs 3X95 de l’ONUSIDA chez les femmes enceintes et les enfants.

News About Turkey - NAT
23 Min Read
  • Contract
  • Guinea

UNICEF Global


L’UNICEF travaille dans certains des endroits les plus difficiles du monde, pour atteindre les enfants les plus défavorisés de la planète. Pour sauver leur vie. Pour défendre leurs droits. Pour les aider à réaliser leur potentiel.
Dans 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, partout, chaque jour, afin de construire un monde meilleur pour tous.
Et nous n’abandonnons jamais.

 

Background :  Pour chaque enfant.

La République de Guinée d’une superficie totale est de 245 857 km2, avec une population de 13, 86 millions d’habitants en 2022 est divisée en quatre régions naturelles qui sont : la basse Guinée, la moyenne Guinée, la haute Guinée et la Guinée forestière. Sur le plan administratif, la Guinée est divisée en 7 régions administratives auxquelles s’ajoute la ville de Conakry qui jouit d’un statut de collectivité́ décentralisée. Le pays compte 33 préfectures, 38 communes urbaines dont 5 à Conakry et 302 communautés rurales de développement.

Sur le plan sanitaire le système de soins de la Guinée est composé des sous-secteurs publics et privé. Le sous-secteur public est organisé de façon pyramidale et comprend de la base au sommet : le poste de santé, le centre de santé, l’hôpital préfectoral, l’hôpital régional et l’hôpital national. Le sous-secteur privé comprend d’une part les structures médicales et d’autre part les structures pharmaceutiques.

L’épidémie de l’infection à VIH/SIDA en Guinée est de type généralisé avec un taux de prévalence estimé à 1,5% dans la population générale de 15 à 49 ans dont 1,3 chez les hommes et 1,6 chez les femmes (selon EDS-MICS  2018). Selon l’EDS 2018, au niveau régional, les prévalences les plus élevées parmi les 15-49 ans sont observées à Conakry (3%), Boké (1,46%) et Kindia (1,42%) et les prévalences les plus faibles à Kankan (0,92%) et à Mamou (0,90%).  

 Concernant les femmes enceintes, la prévalence du VIH est également en baisse passant de 2.6% (2018) à 1,5% (2020) selon l’ENSS 2020. Cette situation s’explique globalement par la baisse de l’incidence du VIH et des nouveaux cas d’infection à VIH.  IL est important de noter que malgré    cette faible prévalence du VIH chez les femmes enceintes, la transmission mère enfant du VIH demeure encore très élevée (21,17%) et seulement 52,3% des besoins pédiatriques sont couverts en TARV.

IL ressort également que la PTME est intégrée dans seulement 39% des structures de première ligne du pays (postes de santé, Centres de santé et CSA), soit 61% de besoin à couvrir en PTME pour l’ensemble des   structures de première ligne.

Ainsi, la Guinée à l’instar des pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre a adopté́ l’Appel de DAKAR en 2019 pour le renouvellement d’engagement en vue de l’eTME, la couverture universelle du dépistage et du traitement du VIH chez l’enfant   lors de la réunion de haut niveau tenue à Dakar du Dakar (Sénégal) du 16 au 18 janvier 2019.

L’accès à la prévention, au traitement, à la prise en charge psychosociale et au soutien est crucial pour les mères, leurs enfants et leur famille dans le cadre de la prévention de la transmission mère enfant. Cette   prévention demeure toujours le moyen le plus efficace pour réduire le nombre de nouveaux nés infectés.  Cependant, la disponibilité des services de PTME est très insuffisante et marquée par des faiblesses notoires en matière d’intrants pour le dépistage du VIH et le traitement chez les adultes, les femmes enceintes ou allaitantes et les enfants. Selon le rapport mondial de l’ONUSIDA, on estime qu’en 2021 que 800 000 [640 000-990 000] enfants vivant avec le VIH ne reçoivent toujours pas de traitement contre le VIH et l’écart de couverture du traitement du VIH entre les enfants et les adultes s’accroit au lieu de se réduire. La stratégie mondiale de lutte contre le sida 2021-2026 fondée sur des données probantes pour accélérer la riposte au sida formule des recommandations claires. Ainsi, les gouvernements du monde entier se sont engagés à prendre des mesures concrètes :  Veiller à ce que 75 % de tous les enfants vivant avec le VIH aient une charge virale supprimée d’ici 2023 et 86 % d’ici à̀ 2025 conformément aux objectifs de traitement 95–95–95 en matière de VIH. A cet effet, plusieurs stratégies sont mises en œuvre pour atteindre ces objectifs. Le dépistage sur le lieu de soins, lorsqu’il est stratégiquement mis en place et intégré dans les réseaux nationaux de dépistage peut contribuer à promouvoir des changements et à améliorer la prestation des services cliniques et de dépistage. C’est dans ce cadre que   les technologies EID (Diagnostic précoce) sur le lieu des soins offrent   la possibilité d’accroître la couverture du dépistage précoce chez le nourrisson. Ces technologies permettent d’obtenir les résultats de test le jour même et de commencer plus rapidement le traitement. Elles contribuent également à palier certaines limites importantes des réseaux EID conventionnels, en particulier la longueur des délais de traitement des tests et les taux élevés de perdus de vue. Les Point of Care (PoC) notamment le mPIMAHIV1/2 VL occupe une place privilégiée. Le PoC m-PIMA est un test d’amplification quantitative in vitro des acides nucléiques conçu pour la quantification des groupes M/N et O du virus de l’immunodéficience humaine (VIH) de type 1 et de l’ARN du VIH de type 2 dans des échantillons de plasma humain provenant d’individus.

L’infection par le VIH ou le VIH2 est diagnostiquée à l’aide de l’analyseur m-PIMA ou de l’instrument d’alerte pour le traitement, l’amplification et la détection automatisés des échantillons pour prévenir la transmission à travers un diagnostic précoce.

Le PoC m-PIMA est un   matériel qui fournit le diagnostic précoce du VIH (EID) et des tests de charge virale du VIH dans un large éventail de paramètres décentralisés, en contournant les retards et les inefficacités associés au test centralisé

Le MSHP en collaboration avec l’Unicef et les autres partenaires intervenant dans le domaine entreprend de doter en m-PIMA les   huit (08) hôpitaux régionaux du pays (Boké, Kindia, Mamou, Labé Kankan, Faranah et Nzérékoré.). Pour rendre opérationnel ces appareils, il est nécessaire de renforcer les capacités des utilisateurs. Il s’agit des personnels chargés de la PTME et PECP des sites de prise en charge et des laboratoires des hôpitaux régionaux travaillant dans les unités de biologie moléculaire. Les   personnes seront identifiées par région dont deux agents chargés de PTME (pour la CV pour les femmes enceintes), un agent de la PECP (pour l’identification des enfants   pour le DP et CV) et deux laborantins pour la manipulation et le   suivi du fonctionnement de ces appareils.

Les cadres du PNLSH et les RRL (responsables régionaux des sites et des laboratoires) seront impliqués dans cette formation.

Cette capacitation des structures étatiques va désormais faciliter l’accès par les bénéficiaires à la prévention, au traitement, à la prise en charge psychosociale et au soutien afin de sauver le maximum de vie.

Le MSHP avec le soutien de l’UNICEF cherche à recruter un consultant international   pour   l’accélération de l’atteinte des objectifs des trois cibles (95-95-95) de la riposte par application des techniques de dépistage sur le lieu de soins (PoC) à travers les appareils m-PIMA.

IL s’agit en fait de mettre en place les PoC (m-PIMA) afin d’accélérer l’atteinte des objectifs trois (95-95-95)   de la riposte, afin de contribuer à diminuer la morbidité et la mortalité liées au sida (chez les enfants). 

Objectifs:

Soutenir le ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique (MSHP) dans l’atteinte des objectifs des trois 95 de l’ONUSIDA chez les femmes enceintes et les enfants à travers la programmation de la fourniture de services liés à la formation, à l’installation, à l’entretien, à l’utilisation, à la surveillance, à l’analyse biologie médicale des produits m-PIMA au niveau des structures hospitalières.

Activités et tâches

Sous la supervision du Chef de Section sante de l’UNICEF en partenariat avec le Ministère, le Programme, Ministère et de l’hygiène Publique et la société civile et les partenaires techniques et financiers, le/la consultant(e) sera chargé (e)  de    :

  1. Faire des   prises de contact avec le Ministère de la Santé et de l’hygiène publique ;
  2. Analyser les documents /rapports sur la PTME et la Prise en charge Pédiatrique ;
  3. Identifier les points forts et faibles en rapport avec la prise en charge du VIH (diagnostic, mise sous traitement et mesure de la charge virale chez et les femmes enceintes et les enfants.
  4. Travailler quotidiennement avec le MSHP et les secteurs connexes, l’UNICEF et d’autres partenaires clés
  5. Tenir des séances de travail avec les acteurs du niveau national sur le PoC dans le contexte de la Guinée
  6. Identifier les participants à l’atelier, expliquer l’importance de la polarisation du circuit des échantillons, convenir sur les données à collecter par les participants avant l’atelier)
  7. Participer aux réunions de coordination avec les autres partenaires sous le Lead du MSHP ;
  8. Élaborer un plan de travail en collaboration avec le MSHP et les principaux partenaires ;
  9. Travailler en étroite collaboration avec le technicien ABOTT et l’ingénieur du service de la Direction Nationale de l’épidémiologie et de l’Institut de Perfectionnement du Personnel de Santé ;
  10. Fournir un rapport hebdomadaire à l’Unicef (Partager régulièrement les insuffisances identifiées et des propositions proposées à l’UNICEF, et mettre à jour le bureau sur la dynamique et les discussions autour de l’environnement de l’oxygène dans le pays et partager des rapports) ;
  11. Effectuer des visites sur le terrain dans les structures de santé pour suivre le fonctionnement des appareils
  12. Organiser des sessions de formation   des agents chargés de la PTME, la prise en charge pédiatrique, les   agents des laboratoires ;  
  13. Développer des outils de collecte de données ;
  14. Fournir un rapport de formation ;
  15. Assurer avec   le technicien ABOOT   les travaux d’installation des appareils dans les structures selon les normes conventionnelles en collaboration avec l’ingénieur du service de la Direction Nationale de l’épidémiologie et de l’Institut de Perfectionnement du Personnel de Santé
  16. Proposer des mesures visant à l’opérationnalisation   et à la gestion durable des M-PIMA ;
  17. Élaborer un guide d’utilisation des M-PIMA pour les usagers ;
  18. Fournir un rapport de fin de contrat.

 

RESULTATS ATTENDUS – LIVRABLES

 

Élaborer un plan de travail après les prises de contact avec le chef CSD et les cadres du ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique. Un plan de travail avec le MSHP est élaboré. 3 jours

Revue documentaire – Liste des documents et synthèse – 5 jours

Tenir une réunion avec les cadres du MSHP sur les PoC dans le contexte de la Guinée. Le compte rendu des réunion/séance de travail avec les acteurs du niveau national sur le PoC   dans le contexte de la Guinée est disponible  

Élaborer les TDR de formation. Un draft de TDR disponible. 7 jours

Élaborer les diapositives de la    formation. Les dispositives de la formation sont disponibles.

Élaborer avec le technicien ABOOT un guide d’utilisation de M-PIMA. Un guide d’utilisation des m-PIMA est disponible.

Tenir la première étape de formation. Rapport de formation. 6 jours

Tenir la deuxième étape de formation. Rapport de formation. 5 jours

Élaborer le rapport de la consultation ; Rapport de formation. 5 jours

 

Calendrier proposé :

31 jours ouvrables du 08 Juillet au 19 Aout 2024

31 jours dans le pays

10 jours à distance

 

Scope of Work : Calendrier de paiement

Le consultant sera engagé pour une période totale de 31 jours ouvrables au cours de la période du 08 juillet au 19 Aout 2024, pour laquelle il sera rémunéré conformément aux barèmes de rémunération en vigueur à l’UNICEF. Les éléments de coût à prendre en considération seront les suivants :

 

Honoraires

DSA pour les jours passés dans le pays

1 vol aller-retour entre le lieu de résidence et la Guinée

Le consultant mettra en œuvre les activités et présentera les résultats attendus ci-dessous. Le paiement sera effectué à l’achèvement et à la soumission des livrables selon le calendrier inclus.

Le paiement ne sera effectué que pour les travaux achevés et acceptés de manière satisfaisante par l’UNICEF.

 

Deliverable(s) (Specify final outputs.)  

  1. Un plan de travail avec le MSHP est élaboré. La liste des documents et synthèse est disponible. 1ère semaine (Sur trois jours). 15%

 

Le compte rendu des réunion/séance de travail avec les acteurs du niveau national sur le PoC   dans le contexte de la Guinée est disponible. Un draft de TDR disponible. Les dispositives de la formation sont disponibles. Un guide d’utilisation des m-PIMA est disponible.20% 

Rapport de formation de la première étape (Formation s des prestataires). 3eme semaine. 20%

Rapport de formation (Mise en marche des appareils). 4 -ème et 5 -ème   semaine. 20%

Soumettre un rapport final de mission résumant le processus, les résultats, les recommandations et les actions à suivre. 10 jours après la mission. 25%

 

Pour être considéré comme un défenseur de chaque enfant, vous devez avoir…

Minimum Qualifications required:

Diplôme d’ingénieur /Diplôme universitaire supérieur en électromécanique, réfrigération ou dans un domaine connexe ou diplôme de logisticien de santé ou diplôme de santé publique (ou équivalent) orienté vers la vaccination ou de gestion/maintien de la chaîne du froid.

Un diplôme Universitaire de premier niveau avec une expérience professionnelle pertinente de 2 années additionnelles peut être acceptable à la place d’un diplôme universitaire de niveau avancé

 

Knowledge/Expertise/Skills required:

 

Cinq ans ou plus d’expérience dans le secteur de la logistique de la santé et de la vaccination, y compris la gestion de la chaîne du froid.

 

Être titulaire d’un diplôme de doctorat en Médecine, biologique et/ou une spécialisation en santé publique de préférence ou dans un domaine équivalent.

 

Expérience de travail dans une organisation internationale ou le système des Nations Unies.

 

Avoir au moins 8 ans d’expérience en Santé Publique   dans le domaine de la SMNI et spécifiquement du VIH dans les aspects de la planification, la mise œuvre, le suivi et évaluation).

L’évaluation des besoins, l’analyse et la budgétisation pour éclairer la prise de décision, pour l’utilisation des PoC et leur intégration dans le système de laboratoire.

Avoir déjà élaboré des documents stratégiques.

Avoir une bonne capacité analytique et rédactionnelle.

Avoir la capacité de travailler dans un environnement multiculturel.

Avoir la capacité de communicateur et de formateur.

Avoir une bonne maîtrise du Français.

Avoir connaissance des techniques de gestion informatique, y compris la navigation Internet.

 

Pour chaque enfant, vous démontrez…

Les valeurs de l’UNICEF : attention, respect, intégrité, confiance, responsabilité et durabilité (CRITAS).

 

Soumission de candidature

Les candidats intéressés sont priés de postuler uniquement en ligne sur cette page et y joindre en fichiers attachés :

  • Une proposition technique
  • Une offre financière forfaitaire tout inclus (y compris les frais divers tels que la communication internet et téléphonique, frais de transport et indemnité de subsistance durant la mission à Conakry si le consultant ne réside pas dans cette ville et lors des travaux sur le terrain)
  • Un CV indiquant les qualifications nécessaires et toute expérience pertinente ;
  • Copie du diplôme le plus élevé ;
  • Copie du passeport ou de la pièce d’identité nationale.

 

L’UNICEF est là pour servir les enfants les plus défavorisés du monde et notre personnel doit refléter la diversité de ces enfants. La famille de l’UNICEF s’engage à inclure tout le monde, indépendamment de la race/ethnie, de l’âge, du handicap, de l’identité de genre, de l’orientation sexuelle, de la religion, de la nationalité, du milieu socio-économique ou de toute autre caractéristique personnelle.

L’UNICEF propose des aménagements raisonnables aux consultants/contractants individuels handicapés. Il peut s’agir, par exemple, de logiciels accessibles, d’une aide au voyage pour les missions ou d’accompagnateurs personnels. Nous vous encourageons à faire état de votre handicap lors de votre candidature au cas où vous auriez besoin d’aménagements raisonnables au cours du processus de sélection et, par la suite, dans le cadre de votre affectation.

L’UNICEF applique une politique de tolérance zéro à l’égard des comportements incompatibles avec les buts et objectifs des Nations unies et de l’UNICEF, notamment l’exploitation et les abus sexuels, le harcèlement sexuel, l’abus de pouvoir et la discrimination. L’UNICEF adhère également à des principes stricts de protection de l’enfance. Tous les candidats sélectionnés devront adhérer à ces normes et principes et feront donc l’objet d’une vérification rigoureuse de leurs références et de leurs antécédents. Le contrôle des antécédents comprendra la vérification des titres universitaires et des antécédents professionnels. Les candidats sélectionnés peuvent être amenés à fournir des informations supplémentaires pour permettre la vérification de leurs antécédents.

Remarques : 

Seuls les candidats présélectionnés seront contactés et passeront à l’étape suivante du processus de sélection.

Les personnes engagées dans le cadre d’un contrat de consultant ou d’un contrat individuel ne seront pas considérées comme des “membres du personnel” au sens du statut et du règlement du personnel des Nations unies et des politiques et procédures de l’UNICEF, et n’auront pas droit aux avantages qui y sont prévus (tels que les droits à congé et la couverture de l’assurance médicale). Leurs conditions de service seront régies par leur contrat et par les Conditions générales des contrats de services des consultants et des contractants individuels. Les consultants et les contractants individuels sont responsables de la détermination de leurs obligations fiscales et du paiement de tout impôt et/ou taxe, conformément à la législation locale ou à toute autre législation applicable.

Il incombe au candidat sélectionné de s’assurer que le visa (le cas échéant) et l’assurance maladie nécessaires à l’exécution des tâches prévues dans le contrat sont valables pour toute la durée du contrat. Les candidats sélectionnés doivent confirmer qu’ils sont entièrement vaccinés contre le SRAS-CoV-2 (Covid-19) au moyen d’un vaccin approuvé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ce qui doit être fait avant le début de la mission. Elle ne s’applique pas aux consultants qui travailleront à distance et ne sont pas censés travailler ou se rendre dans les locaux de l’UNICEF, sur les lieux d’exécution des programmes ou interagir directement avec les communautés avec lesquelles l’UNICEF travaille, ni se déplacer pour exercer des fonctions pour l’UNICEF pendant la durée de leur contrat de consultant

Advertised: 25 Jun 2024 Greenwich Standard Time
Deadline: 02 Jul 2024 Greenwich Standard Time

Apply now
***Show some love and please mention newsaboutturkey.com* in your application***
***We also feel loved when you share it***

Share This Article