Consultant International pour appuyer le suivi-évaluation, la redevabilité du filet social inclusif au Niger (12 mois)

News About Turkey - NAT
17 Min Read
  • Contract
  • Niamey

UNICEF - United Nations Children’s Fund


L’objectif principal de cette consultance est d’accompagner l’ensemble du processus FSI-PH dans la conception, la mise en place et la gestion du système de suivi et d’évaluation, la communication-visibilité et la capitalisation permettant d’apprécier régulièrement les avancés ainsi que les effets des appuis apportés aux bénéficiaires. Du point de vue opérationnel, il s’agira de collecter et d’analyser les données, de suivre et évaluer les résultats du programme, de faciliter l’apprentissage organisationnel, de garantir la redevabilité envers les parties prenantes et de produire des rapports réguliers de suivi.

UNICEF travaille dans certains des endroits les plus difficiles du monde pour atteindre les enfants les plus défavorisés du monde. Pour sauver leur vie. Pour défendre leurs droits. Pour les aider à réaliser leur potentiel.

Dans 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, partout, chaque jour, pour construire un monde meilleur pour tous.

Et nous n’abandonnons jamais.

Pour chaque enfant, la Santé.

Contexte et justification :

Au Niger, les personnes handicapées représentent 4,2% de la population nigérienne soit 715 497 personnes selon le rapport du RGPH de 2012. Il y a presque autant d’hommes que de femmes handicapées : 4,2% d’hommes et 4,1% de femmes handicapées (102 hommes handicapés pour 100 femmes handicapées) par rapport à la population totale. La situation des personnes handicapées est marquée par une grande pauvreté et d’importantes discriminations et inégalités socio-économiques par rapport à l’ensemble de la population. Ces discriminations s’expriment par un accès limité à l’information et aux services sociaux de base comme l’éducation, la santé, la justice, les mesures de protection sociale etc.

A titre illustratif, selon le RGPH 2012, le taux net de scolarisation au primaire chez les jeunes handicapés âgés de 7 à 12 ans se situe à 34% au niveau national tandis que le taux global national est de 46,9%. L’on note par ailleurs un taux d’activité de 34,3% chez les personnes handicapées âgées de 15 ans et plus contre 58,8% pour la population des 15 ans et plus.

L’accès des personnes handicapées à l’eau potable est également très limité, particulièrement en milieu rural. En effet, seul environ trois ménages de personnes handicapées sur dix (29,7%) ont pour principal mode d’approvisionnement en eau le robinet. Les personnes handicapées ont aussi un faible accès à un logement décent. Elles vivent majoritairement dans des cases (24,4%) ou dans des maisons en banco (64%). Selon un rapport de la Banque Mondiale de 2011, environ 48% des Nigériens sont pauvres, c’est-à-dire vivent avec moins d’un dollar par jour, dont 22,5% des Nigériens extrêmement pauvres et parmi lesquels, une personne sur cinq vivant en dessous du seuil de pauvreté est handicapée. Aussi, selon le RGPH de 2012, la grande majorité des personnes handicapées, soit plus de 83%, vit en zone rurale où l’accès à toutes les catégories de services publics est très limité, particulièrement dans les zones affectées par l’insécurité ou la désertification.

Sur 4 des 17 Objectifs de Développement Durable, le rapport de la Fédération Nationale des Personnes Handicapées (FNPH) relève que la prise en compte des personnes handicapées dans l’élaboration et la mise en oeuvre des politiques publiques, y compris les budgets publics, reste encore très faible.

 

Objectifs de la mission :

L’objectif principal de cette consultance est d’accompagner l’ensemble du processus FSI-PH dans la conception, la mise en place et la gestion du système de suivi et d’évaluation, la communication-visibilité et la capitalisation permettant d’apprécier régulièrement les avancés ainsi que les effets des appuis apportés aux bénéficiaires. Du point de vue opérationnel, il s’agira de collecter et d’analyser les données, de suivre et évaluer les résultats du programme, de faciliter l’apprentissage organisationnel, de garantir la redevabilité envers les parties prenantes et de produire des rapports réguliers de suivi. L’expertise internationale accompagnera la communication de la FNPH pour de rendre plus visible les actions mise en oeuvre dans le FSI-PH et la CEC.

Comment pouvez-vous faire une différence ?

De manière spécifique, la consultance permettra de :

1. Apporter un soutien direct

a. Aux enfants handicapés notamment dans la prévention de la mendicité, l’accès et le maintien dans le système scolaire et d’accès à la santé, aux aides techniques et de mise en lien avec des programmes d’activité génératrice de revenu pour la famille,

b. Aux jeunes filles et femmes handicapées pour favoriser leur autonomisation, participation socio-économique et inclusion.

2. Tester les paramètres et conditions de mise en oeuvre d’un programme de transfert en espèce pour les personnes handicapées comme partie intégrante du socle de protection sociale dans le cadre de la réforme de la PNPS.

3. Tester une approche « cash plus » de soutien intégré aux personnes handicapées mobilisant et facilitant une approche multi acteurs (états, commune, société civile -OPH/ONG- et PTF, communauté) et multi sectorielle (protection sociale, santé, éducation, protection de l’enfance, travail et emploi) avec notamment une attention particulière aux questions de genre à la fois pour les filles et femmes handicapées mais aussi pour les aidants.

4. Informer sur la définition d’un paquet de services et de soutien pour l’inclusion des enfants et jeunes filles en situation de handicap

5. Développer le filet social et le système d’information de manière concomitante

a. Intégrer la question de l’interopérabilité de la base de données nominatives liée à la carte d’égalité des chances en lien avec le dispositif RSU et la stratégie nationale d’identification des cas sociaux (éviter les duplications) (RSU ; DPPH) 1

b. Explorer les droits qui pourraient être associés à la carte d’égalité des chances (« Que doit couvrir la carte et comment le faire ? ») (DPPH)

c. Développer, tester les outils et processus d’identification et d’évaluation individuelle du handicap (diagnostic) et des besoins de soutien au niveau local

d. Piloter le recensement systématique des personnes / enfants handicapés en amont sur les zones du ciblage

6. Établir les mesures qui permettent de rendre tous les programmes de filets sociaux accessibles et inclusifs pour les personnes handicapées : révision des modalités des programmes DGPS, CFS, DGAS, etc.)

7. Estimer les paramètres nécessaires pour renforcer une capacité collective du système de protection sociale réponse aux chocs inclusive des personnes handicapées

Les groupes cibles du programme pilote FSI-PH ont été discutés. En définitive, il a été convenu de cibler en priorité :

– Les filles et garçons en situation de handicap de moins de 18 ans ;

– Les jeune filles et femmes de 18 à 35 ans (il a été décidé de définir l’âge limite supérieur après l’enquête de ciblage) ;

Au sein de ces groupes, seront priorisés ceux et celles qui ont (i) des besoins de soutien liés au handicap élevés ; (ii) un plus faible soutien familial et communautaire (enfants chefs de ménages, jeune mère seule handicapée ou avec enfant(s) handicapé(s), enfants avec handicaps multiples, orphelins handicapés…)

En plus de piloter des transferts monétaires à l’endroit des personnes handicapées, le FSI-PH permettra de :

  1. Tester une approche « cash plus » de soutien intégré aux personnes handicapées mobilisant et facilitant un approche multi acteurs (états, commune, société civile -OPH/ONG- et PTF, communauté) et multi sectorielle (protection sociale, santé, éducation, protection de l’enfance, travail et emploi) avec notamment une attention particulière aux questions de genre à la fois pour les filles et femmes handicapés mais aussi pour les aidants.
  2. Informer la définition d’un paquet de service et soutien pour l’inclusion des enfants et jeunes filles en situation de handicap
  1. Sous catégories 0-2 ans, incluant des services de détection précoce, 2-5ans : éducation inclusive (préscolaire), centre de jours, 6-13 ans : Edi, aides techniques, soins spécialisés, 14-21 ans : Formation/insertion professionnelle, aides techniques
  2. La question du maintien des enfants déjà scolarisés et ceux hors de l’école doit être intégré également dans le filet social
  3. Prendre en compte la complexité de prise en charge des enfants avec handicaps sévères ou polyhandicaps

Les informations detaillées du Termes des references sont disponibles ici: Download File TDR_Consultant International SE-Redevabilite filet social Niger-TMS.pdf

En tant que défenseur pour chaque enfant, vous devrez avoir …

  • Qualification et experiences :

    • Master ou diplôme universitaire équivalent (bac+5 minimum) dans le domaine du suivi et évaluation, des sciences sociales, de la santé publique, de l’économie du développement, en sciences politiques, développement durable, gestion de projet, ou dans un domaine connexe.
    • 5 ans d’expérience minimum dans le domaine du handicap, du suivi et de l’évaluation, dans le cadre d’un projet de développement du capital humain : méthodes et approches de S&E (quantitatives et qualitatives), outils numériques de collecte et d’analyse de données,
    • Excellentes compétences analytiques et capacité à utiliser des méthodes quantitatives et qualitatives pour l’analyse des données.
    • Très bonne connaissance des cadres de suivi et d’évaluation, des méthodologies d’évaluation et des outils de collecte de données.
    • Une expérience internationale professionnelle confirmée dans la formation et l’animation d’ateliers d’analyse de données de S&E Connaissance des enjeux en termes de redevabilité qu’implique une réforme induisant des changements majeurs.
    • Une expérience dans la collaboration avec multiples parties prenantes représentant plusieurs secteurs y compris les agences étatiques, la société civile et autres ;
    • Le candidat devra avoir une bonne capacité de facilitation des groupes de discussions ;
    • Le candidat devra justifier d’une excellente capacité de synthèse et de rédaction des documents
    • Le candidat devra justifier d’une bonne aptitude de gérer une équipe et tenir les délais ;
    • Le candidat devra être disponible durant toute la période de la consultation.
    • Le candidat devra avoir une bonne connaissance du contexte socioculturel du Niger ou des pays de la région du Sahel.
    • Avoir une parfaite maîtrise de l’outil informatique en particulier les logiciels de traitement des données
    • Avoir réaliser au moins cinq (5) prestation de mission suivi-évaluation de projet
    • Une expérience en mise en place et suivi de dispositifs gestion de projets/programmes et de Suivi et Évaluation serait un fort atout.
    • Une expérience en matière de protection sociale inclusive des personnes handicapées serait un atout.

    Langues requises :

    Avoir une bonne maitrise du français tant à l’oral qu’à l’écrit. Une connaissance des langues locales serait un atout

Pour chaque Enfant, vous démontrez…

Les Valeurs Fondamentales de l’UNICEF à savoir: la Bienveillance, Respect, Intégrité, Confiance, Responsabilité et Durabilité (CRITAS). Découvrez notre Charte des Valeurs dans le site :     here

L’UNICEF est là pour servir les enfants les plus défavorisés du monde et notre personnel global doit refléter la diversité de ces enfants. La famille de l’UNICEF s’est engagée à inclure tout le monde, indépendamment de la race/ethnie, de l’âge, du handicap, de l’identité sexuelle, de l’orientation sexuelle, de la religion, de la nationalité, de l’origine socio-économique ou de toute autre caractéristique personnelle.

UNICEF has a zero-tolerance policy on conduct that is incompatible with the aims and objectives of the United Nations and UNICEF, including sexual exploitation and abuse, sexual harassment, abuse of authority and discrimination. UNICEF also adheres to strict child safeguarding principles. All selected candidates will be expected to adhere to these standards and principles and will therefore undergo rigorous reference and background checks. Background checks will include the verification of academic credential(s) and employment history. Selected candidates may be required to provide additional information to conduct a background check. 

UNICEF offre des aménagements appropriés pour les consultants/contractants individuels avec handicap. Cela peut inclure par exemple l’accessibilité aux logiciels, assistance voyage pour les missions ou accompagnateurs personnels. Nous vous encourageons ainsi à informer votre handicap lors de la soumission de votre candidature au cas où vous auriez besoin d’un aménagement approprié pendant le processus de sélection et pendant la mission.

L’UNICEF a une politique de tolérance zéro à l’égard des comportements incompatibles avec les buts et objectifs des Nations Unies et de l’UNICEF, notamment l’exploitation et les abus sexuels, le harcèlement sexuel, l’abus d’autorité et la discrimination. L’UNICEF adhère également à des principes stricts sur la protection des enfants. Tous les candidats sélectionnés devront respecter ces normes et principes et feront l’objet d’une vérification rigoureuse des références et des antécédents. La vérification des antécédents comprendra la vérification des titres académiques et des antécédents professionnels. Les candidats sélectionnés peuvent être tenus de fournir des informations supplémentaires pour effectuer une vérification des antécédents.

Remarques :  

Seuls(es) les candidats(es) présélectionnés(es) seront contactés pour passer à la prochaine étape du processus de sélection.

Les personnes engagées dans le cadre d’un contrat de consultant ou d’un contrat individuel ne seront pas considérés comme des “membres du personnel” au sens du Statut et du Règlement du personnel des Nations Unies et des politiques et procédures de l’UNICEF, et ne pourront pas bénéficier des avantages qui y sont prévus (tels que les droits à congé et la couverture d’assurance médicale). Leurs conditions de service seront régies par leur contrat et les Conditions générales des contrats de services des consultants et des contractants individuels. Les consultants et les contractants individuels sont responsables de la détermination de leurs obligations fiscales et du paiement de tout impôt et/ou taxe, conformément aux lois locales ou autres lois applicables. 

Le candidat sélectionné est seul responsable de la validité du visa (le cas échéant) et de l’assurance maladie nécessaires à l’exécution des tâches prévues par le contrat, et ce pour toute la durée du contrat. Les candidats sélectionnés sont soumis à la confirmation d’une vaccination complète contre le SRAS-CoV-2 (Covid-19) avec un vaccin approuvé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui doit être satisfaite avant l’entrée en fonction. Elle ne s’applique pas aux consultants qui travailleront à distance et ne sont pas censés travailler ou visiter les locaux de l’UNICEF, les lieux d’exécution des programmes ou interagir directement avec les communautés avec lesquelles l’UNICEF travaille, ni voyager pour exercer des fonctions pour l’UNICEF pendant la durée de leur contrat de consultant.

 

Apply
***Show some love and please mention newsaboutturkey.com* in your application***
***We also feel loved when you share it***

Share This Article