Consultant Internationalen charge de l’organisation de l’enquête nationale de la lutte contre les troubles dus à la carence en iode (TDCI) – 6 mois, Kinshasa – RDCongo

News About Turkey - NAT
12 Min Read

UNICEF Global


L’UNICEF travaille dans certains des endroits les plus difficiles du monde, pour atteindre les enfants les plus défavorisés du monde. Pour sauver leur vie. Pour défendre leurs droits. Pour les aider à réaliser leur potentiel.
Dans 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, partout, tous les jours, afin de construire un monde meilleur pour tous.

Et nous n’abandonnons jamais.

Pour chaque enfant, une meilleure nutrition

Download File TDR Consultant Enquete TDCI.pdf

1. Contexte 

En République Démocratique du Congo (RDC), la malnutrition sous toutes ses formes à savoir la dénutrition (le retard de croissance et l’émaciation), les carences en micronutriments et le surpoids et l’obésité reste un problème de santé publique. Ces différentes formes de malnutrition sont restées stagnantes depuis deux décennies et continuent d’entraver la survie, la croissance et le développement des jeunes enfants et de l’adolescent ainsi que la productivité des adultes et des communautés. Cette situation critique des différentes formes de malnutrition perpétue le cycle de la pauvreté de générations en générations et constitue un frein au développement socio-économique en RDC.

La carence en micronutriments est une forme de malnutrition contre laquelle le gouvernement de la RDC s’est résolument engagé car elle porte préjudice a la sante des enfants et des femmes. Les troubles dus à la carence en iode (TDCI) constituent un problème de santé publique, un facteur d’aggravation du retard de croissance et de la pauvreté au sein des communautés affectées.

 Bien que le pays ait enregistré une réduction très significative des troubles dus à la carence en iode dont la baisse de la prévalence du goitre en-dessous du seuil de 5% et l’absence du crétinisme chez les enfants de 6 à 12 ans a été constatée      entre 1990 et 2007  (Ministry of Health 1990; Théophile Ntambwe Kibambe 2007).  Une performance dans la lutte contre les TDCI en RDC est à mettre sur le compte de l’engagement politique. Cet engagement qui s’est traduit par l’adoption et la mise en vigueur de la réglementation nationale rendant obligatoire l’importation du sel iodé et fixant les taux requis d’iodation du sel en1993. Avec les soutiens des partenaires de développement, en particulier l’UNICEF qui a soutenu la majorité des composantes du programme TDCI, de nombreux succès ont été enregistrés. Cette réussite est dû également à la collaboration entre plusieurs secteurs notamment les Ministères de la Santé Publique, Hygiène et Prévention, de l’Economie, du Commerce Extérieur, des Finances, de l’Agriculture, de l’Environnement, de l’Education, de la Communication, de l’Intérieur, Justice, Industrie, etc., et leurs services spécialisés : Office Congolais de Contrôle (OCC), Direction Générale des Recettes Administratives, Judiciaires, Domaniales et de Participations (DGDA), SQAV, Programme Nationale de l’Hygiène aux frontières (PNHF) ; Fédération des entreprises du Congo (FEC) etc. (PRONANUT et UNICEF 2021).

S’agissant de la disponibilité du sel iodé dans les ménages, l’enquête MICS 2018 a montré que la disponibilité du sel iodé dans les ménages avait chuté à 85 % et seulement 64,4% de ménages consomment du sel adéquatement iodé, conforme aux recommandations de l’OMS. Comme l’a souligné l’analyse situationnelle du programme d’iodation universelle du sel en RDC réalisée en 2021 par UNICEF en partenariat avec l’Iodine Global Network (IGN), comme il n’existe pas de données actualisées sur le statut nutritionnel en iode de la population, il est possible qu’une partie de la population ait un apport insuffisant en iode et soit exposée à des troubles liés à la carence en iode.

Pour pallier cela, le nouveau plan d’action TDCI du pays, recommande une enquête afin d’actualiser les données programmatiques. Il s’agira d’une enquête nationale, et les données officielles actualisées de l’enquête proposée guideront la prise de décisions afin d’améliorer l’état nutritionnel des enfants et des femmes en RDC. L’enquête fournira également des valeurs de référence afin de mesurer les progrès de la mise en œuvre du plan d’action national de lutte contre les troubles dus à la carence en iode en RDC 2024-2027.

Comment pouvez-vous faire une différence?

Le Consultant travaillera sous la supervision du responsable de la section Nutrition de l’UNICEF, en étroite collaboration avec le point focal TDCI, point focal enquête, l’unité Diversité de la section Nutrition, les Chargés de Nutrition des bureaux terrain, Chefs de Bureau au sein de l’UNICEF. Il travaillera également en collaboration avec les partenaires impliqués dans l’enquête et les TDCI (gouvernement, ONG et/ou agences internationales) pour une meilleure implication et le succès de cette enquête.

La mission du Consultant consistera à organiser et mettre en œuvre une enquête nationale TDCI avec un niveau de représentativité provinciale. L’ensemble de ce travail se fera en étroite collaboration avec le comité nationale technique de l’enquête et avec le niveau provincial ainsi que l’IGN.

Il est attendu de lui (elle) ce qui suit:

  • Planifier et élaborer le Protocole de l’enquête TDCI
  • Avec l’appui du comité, rechercher et obtenir l’agrément du comité éthique pour la collecte d’échantillons biologiques
  • Elaborer le plan d’échantillonnage de l’enquête
  • Préparer et faciliter la formation des enquêteurs
  • Piloter la collecte de données dans les 26 provinces
  • Suivre avec le laboratoire l’analyse des échantillons collectes
  • Analyser les données et rédiger le rapport préliminaire ainsi que le rapport final
  • Diffuser les résultats de l’enquête TDCI
 Pour être qualifié(e) comme agent de changement pour chaque enfant, vous devez avoir:
  • Avoir un diplôme universitaire d’au moins BAC+5 et avoir l’un des profils suivants :- 

    • Spécialiste en Santé publique ou tout diplôme équivalent
    •  Spécialiste en Nutrition et/ou Agriculture
    • Spécialiste en planification
    • Spécialiste en management et gestion de projets
    • Spécialiste des sciences sociales
    • Spécialiste en Economie ou socio économie
  • Justifier d’au moins 08 ans d’expérience en Nutrition Publique. La maitrise des évaluations des projets/programmes de nutrition est requise
  • Avoir une expérience spécifique dans le domaine de réalisation des enquêtes nutritionnelles notamment des enquêtes TDCI
  • Avoir une connaissance du contexte de la problématique de la nutrition et contexte socio-économique de la RDC, est un atout ;
  • Une capacité en communication et une bonne qualité rédactionnelle ainsi que des connaissances dans le domaine de la nutrition sont des atouts essentiels ;
  • Expérience dans l’appui et encadrement des ateliers de définition de stratégies, guides et protocole
  • Avoir une capacité de travailler en équipe, d’assurer la facilitation et la coordination intersectorielles ;
  • Bonne connaissance et gestion de l’outil informatique ; utilisation des applications et logiciels pour les formations et l’analyse des données ; 
  • Avoir une grande capacité organisationnelle ; rédactionnelle et communicationnelle
  • Parler couramment le français et des notions basiques en anglais.
  • En outre le consultant doit avoir des :
    • Capacités à travailler sous pression et dans un cadre chronologique restreint ;
    • Capacités à travailler de façon autonome, en fixant des priorités claires et en faisant preuve d’initiatives ;
    • Compétences d’analyse et de reporting avérées ;
    • Avoir une connaissance des systèmes de santé en Afrique

NB : Ces expériences citées ci-dessus seront analysées dans les CV des consultants. Fournir dans le dossier de candidature toutes les informations références et attestations nécessaires montrant que le candidat a déjà accompli au moins une mission de nature et de complexité similaires à la présente activité.

Pour chaque enfant, vous démontrez…

Les valeurs de l’UNICEF : attention, respect, intégrité, confiance, responsabilité et durabilité (CRITAS): Valeurs de l’UNICEF

Proposition des offres financières

Les candidats sont invités à produire une offre financière indiquant la rémunération totale (honoraires, frais de mission, etc.). Elle doit inclure les détails de la période de validité et le mode de paiement qui sera effectué selon les procédures approuvées par l’UNICEF.

L’UNICEF s’engage à promouvoir la diversité et l’inclusion au sein de son personnel et encourage tous les candidats, quels que soient leur sexe, leur nationalité, leur religion et leur origine ethnique, y compris les personnes vivant avec un handicap, à postuler pour faire partie de l’organisation.

L’UNICEF propose des aménagements raisonnables aux consultants/prestataires individuels handicapés. Il peut s’agir, par exemple, de logiciels accessibles, d’une aide au voyage pour les missions ou d’accompagnateurs personnels. Nous vous encourageons à révéler votre handicap lors de votre candidature au cas où vous auriez besoin d’un aménagement raisonnable pendant le processus de sélection et ensuite dans votre mission. 

L’UNICEF applique une politique de tolérance zéro à l’égard des comportements incompatibles avec les buts et objectifs des Nations Unies et de l’UNICEF, notamment l’exploitation et les abus sexuels, le harcèlement sexuel, l’abus d’autorité et la discrimination. L’UNICEF adhère également à des principes stricts de protection de l’enfance. Tous les candidats sélectionnés devront adhérer à ces normes et principes et seront donc soumis à une vérification rigoureuse de leurs références et de leurs antécédents. La vérification des antécédents comprendra la vérification des titres universitaires et des antécédents professionnels. Les candidats sélectionnés peuvent être amenés à fournir des informations supplémentaires afin de procéder à une vérification des antécédents. 

Les nominations sont soumises à des exigences d’inoculation (vaccination), notamment contre le SRAS-CoV-2 (Covid). L’UNICEF se réserve le droit de retirer une offre d’emploi, sans compensation, si un visa ou une autorisation médicale n’est pas obtenu(e), ou si les exigences en matière de vaccination ne sont pas satisfaites, dans un délai raisonnable, pour quelque raison que ce soit.

Les candidatures féminines sont fortement encouragées.

Advertised: 13 Jun 2024 W. Central Africa Standard Time
Deadline: 27 Jun 2024 W. Central Africa Standard Time

Apply now
***Show some love and please mention newsaboutturkey.com* in your application***
***We also feel loved when you share it***

Share This Article