La Turquie nomme un ambassadeur en Israël après quatre ans de vacance

News About Turkey - NAT
2 Min Read

La Turquie a nommé dans la nuit de vendredi 11 à samedi 12 novembre un ambassadeur en Isräel après une vacance de quatre ans, dernière étape de la reprise complète des relations diplomatiques entre les deux pays annoncée en août.

Sakir Ozkan Torunlar a été nommé au poste par décret présidentiel, selon les médias turcs. C’est un diplomate expérimenté qui a été consul général de Turquie à Jérusalem entre 2010 et 2014.

Après plusieurs mois de réchauffement, les deux pays avaient annoncé en août le rétablissement complet de leurs relations diplomatiques et le retour des ambassadeurs. Israël avait nommé un ambassadeur à Ankara en septembre.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés La Turquie et Israël scellent leur réconciliation après des années de brouille

Le président turc a félicité Benyamin Nétanyahou

Les relations entre les deux pays s’étaient tendues en 2010 après l’assaut meurtrier des forces israéliennes contre le navire turc Mavi-Marmara, qui tentait d’acheminer de l’aide à Gaza, enclave palestinienne sous blocus israélien et contrôlé par les islamistes du Hamas.

En mai 2018, après la mort d’une cinquantaine de Palestiniens tués par l’armée israélienne à Gaza, la Turquie avait rappelé son ambassadeur à Tel-Aviv et renvoyé l’ambassadeur israélien à Ankara ainsi que le consul général israélien à Istanbul. Israël avait riposté en renvoyant le consul général turc à Jérusalem.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Entre Israël et la Turquie, une réconciliation à petits pas

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a par ailleurs envoyé une lettre de félicitations à Benyamin Nétanyahou après sa victoire aux élections législatives israéliennes du 1er novembre, ont annoncé jeudi les services de l’ancien premier ministre israélien. M. Erdogan, fervent défenseur de la cause palestinienne, a dans le passé critiqué les politiques israéliennes à l’égard des Palestiniens menées sous les gouvernements de M. Nétanyahou (1996-1999 et 2009-2021).

Le Monde avec AFP

Share This Article
Leave a comment